vendredi 25 novembre 2016

Palette Mega Pro 3 de Lorac | Revue & Swatches

Dernière palette de la tournée des palettes de Noël : la Lorac Mega Pro 3. C'est la troisième dans la lignée des palettes Mega Pro qui sont tout simplement formidables. Pour rappel, j'avais déjà fait les revues de la Mega Pro 1 et 2

Le principe est simple : 2 rangées de mats et 2 rangées d'irisés. Et le peuple est content. 

Je me la suis procurée grâce aux merveilleux services de Leslie (de la page Facebook Leslie Shopping USA) pour la somme de 59 € plus 20 € de frais de port. Alors, oui ça fait cher pour une palette, mais je m'y suis habituée maintenant à l'automne. C'est le prix à payer pour une Lorac

La revue en vidéo, ce sera pour un peu plus tard. 

Et pour le reste de la revue, c'est juste après.

LA PALETTE
La Mega Pro 3 contient 32 fards : 16 mats et 16 irisés. Ça fait beaucoup de fards et c'est génial. Déjà parce que des palettes avec autant de fards, ça se fait rare, mais aussi parce que le prix est encore abordable (même si on n'a que moins d'un gramme par fard). 32 fards, ce sont des possibilités infinies pour jouer et créer. 
Le packaging est dans la ligne des autres Mega Pro : super fin et léger même avec le miroir. Élégante et chic, elle se transporte facilement. Cette fois-ci la palette est dans les tons blanc et or rose (rouge et or, et, bleu et argent pour les années précédentes). Et en plus, ça s'empile facilement ! Quand on commence à avoir beaucoup de maquillage, c'est quelque chose qui compte mine de rien. 
Comme vous pouvez le voir, on est ici dans une palette de neutres (et oui, encore, mais que voulez-vous, on ne se refait pas...) à tendance franchement rosée et cuivrée. Donc si ce n'est pas votre tasse de thé, passez votre chemin. Ce ne sont pas des couleurs ultra originales, Urban Decay était déjà passé par là avec la Naked 3 et Lorac avait même sorti la Lorac Unzipped qui tournait également autour de ces tons. Ça révolutionne pas le monde, mais c'est quand même très beau et bien réussi... Surtout quand on aime ces couleurs. 
La qualité est la même que d'habitude avec Lorac c'est-à-dire excellente même si poudreuse (moi ça ne me gêne pas, mais tout le monde n'est pas de cet avis). Les fards sont très bien pigmentés, leur texture est super soyeuse et crémeuse et ils s'appliquent et se travaillent très bien. Lorac est très homogène sur la qualité de leurs fards et c'est vraiment une qualité appréciable dans une marque car on sait à quoi s'attendre. 
Vous avez un équilibre parfait entre les mats et les irisés et donc vous avez largement de quoi tout faire : du smokey de soirée au maquillage de bureau super léger. Vous avez de superbes couleurs de transition et d'estompage, mais aussi de très belles couleurs pour foncer le coin externe : pour moi, ce sont tous ces dégradés de violet... J'adore ! 

Les harmonies sont plutôt chaudes je dirai, à l'exception d'un ou deux fards dont on ne sait pas trop pourquoi ils sont là : Mist et Glacier notamment qui sont un gris bleuté et un argenté métallique. Ça ne colle pas vraiment avec les autres couleurs de la palette et je ne trouve pas qu'ils aillent très bien dedans non plus. Affaire de goût... Ça se trouve, ils font la joie d'une personne qui adore ces couleurs. 

Cette fois-ci, j'ai adoré les couleurs claires irisées qui étaient proposées : elles ne se ressemblaient pas toutes comme dans les précédentes palettes et se distinguent très bien sur la paupière. 
Même bémol comme dans toutes les palettes : c'est pas la folie dans les fards foncés. On reste super classique avec un prune, un bleu marine, beaucoup beaucoup (trop) de bruns, un noir et un anthracite. Pas très funky, mais ça reste usuel pour une palette de neutres. Il y aussi pas mal de fards cuivrés qui peuvent finir par tous se ressembler sur la paupière, surtout si on les utilise ensemble (Cider, Brown Sugar, Sequoia et Rust notamment). 

LE fard qui détone c'est le Pomogranate, ce rouge grenadine absolument stupéfiant, qui est sublime si on n'a pas peur d'utiliser ce genre de couleurs. Je l'utilise en creux de paupière estompé avec un fard plus clair en paupière mobile ou bien je le superpose en dessous d'un fard plus foncé afin de lui faire changer de couleur et de le rendre plus ou moins rouge, Bordeaux ou framboise. Bref, ce fard, c'est THE chouchou de la palette. Comme je le disais dans une autre revue, les rouges et ses dégradés deviennent de plus en plus à la mode dans le monde du maquillage malgré leur mauvaise réputation. J'en suis enchantée car, vous le savez, j'adore ce genre de couleurs !

En gros, j'adore cette palette ! Encore une fois, une qualité au top et plein de looks à se créer dans des couleurs que j'adore ! 

LES FARDS

Première rangée
Pink Cream est un beige rosé mat. 
Tan est un rose moyen mat. 
Pecan est un caramel rosé mat. 
Walnut est un brun mat. 
Dusty Mauve est un mauve mat. 
Violet Gray est un violet gris mat. 
Eggplant est un aubergine foncé. 
Dark Navy est un bleu marine mat. 
(De gauche à droite : Pink Cream, Tan, Pecan, Walnut, Dusty Mauve, Violet Gray, Eggplant & Dark Navy)

Deuxième rangée 
 
Crêpe est un beige jaune mat.
Toffee est un pêche mat.
Mist un gris bleuté mat.
Vintage est un taupe satiné. 
Hickory est un brun mat. 
Maple est un brun orangé mat. 
Bark est un brun mat. 
Jet Black est un noir mat. 
(De gauche à droite : Crêpe, Toffee, Mist, Vintage, Hickory, Maple, Bark & Jet Black)

Troisième rangée 
Snow est un blanc irisé. 
Cava est un beige rosé irisé. 
Cider est un cuivré orange irisé. 
Bellini est un pêche irisé. 
Brown Sugar est un brun tirant sur le cuivre irisé. 
Sequoia est un brun tirant sur le rouge irisé. 
Glacier est un argenté irisé. 
Deep Fog est un gris anthracite irisé. 
(De gauche à droite : Snow, Cava, Cider, Bellini, Brown Sugar, Sequoia, Glacier & Deep Fog)

Quatrième rangée 
Tulle est un rose beige irisé. 
Pink Bronze est un rose bronze irisé. 
Rust est un cuivré orangé irisé. 
Rose Quartz est un or rose irisé. 
Olive est un vert khaki foncé irisé. 
Dark Roast est un brun foncé irisé. 
Pomogranate est un rouge grenadine satiné. 
Licorice est un noir satiné. 
(De gauche à droite : Tulle, Pink Bronze, Rust, Rose Quartz, Olive, Dark Roast, Pomogranate & Licorice)

CONCLUSION

Une palette d'excellente qualité dans la lignée des précédentes de Lorac. Une pigmentation et des textures superbes et une grande facilité d'utilisation et d'application. 

Un bon équilibre mats/irisés et une belle harmonie (globalement) dans le choix des fards. Encore une fois, dommage pour les fards foncés peu originaux ou qui se répètent et les fards cuivrés qui peuvent se ressembler et se fondre les uns dans les autres si on les utilise ensemble. 

Pleeeeein de possibilité pour se créer une tonne de looks différents. Vers l'infini et au-delà comme dirait Buzz. 

Des tons rosés que j'adore et ce SUBLIME fard grenadine dont j'ai envie de me tartiner tout le visage. 

Un grand oui.

Ma note : 18/20. 

Alors, tentées ? Vous avez sauté le pas ? Qu'en pensez-vous ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire