lundi 26 octobre 2015

Lorac Mega Pro 2 - Revue & Swatches

Aujourd'hui, on continue avec les palettes de Noël et c'est le tour de la palette Mega Pro numéro 2 de chez Lorac. Elle fait suite à la Mega Pro 1 de l'année dernière (dont la revue est ICI). Catastrophe logistique pour la sortie de la palette de l'année dernière, Lorac a dont décidé de sortir cette palette en exclusivité (et en édition limitée) chez ULTA. 

Je me la suis procurée grâce aux merveilleux services de Leslie (de la page Facebook Leslie Shopping USA) pour la somme de 59€ plus 20€ de frais de port. Alors, oui ça fait cher pour une palette, mais je la voulais et vu comme je l'adore, je ne regrette rien. 

Je ne peux d'ailleurs que vous conseiller Leslie si vous cherchez à acheter des choses aux USA (elle ne fait pas que les cosmétiques) qui sont introuvables en France. Le service est excellent : elle est adorable, super gentille, très disponible et vous explique tout de façon très claire. Elle pratique des prix très raisonnables (contrairement à ces ****** de BCStore qui vous vendent la Méga Pro 2 à 75€ plus les frais de port délirants) aussi bien sur les produits que sur les envois. Les envois sont soignés : papier de soie, papier bulle, gentil petit mot, etc. Vraiment, rien à redire, c'est un amour et je ne peux que vous la recommander ! 

La revue vidéo de cette palette se trouve ICI et pour le reste, c'est juste en dessous.

LA PALETTE
Cette merveille descendue des cieux contient 32 fards et se comporte exactement comme son aînée et comme les autres palettes Pro de Lorac c'est-à-dire : deux rangées de 16 mats et deux rangées de 16 irisés. Elle contient donc 32 fards ! Vous ne rêvez pas ! C'est absolument génial quand on est une dingue de palette comme moi : tellement de possibilités et pas assez de paupières !

Alors déjà, on va commencer par ce qui me chiffonne :  les pratiques commerciales de Lorac.

D'abord, Lorac a significativement réduit la quantité de fards à paupières contenue dans cette palette, par rapport à l'année dernière. Dans la première Mega Pro, vous aviez 17,6 g au total soit 0,55 g par fard (ce qui est déjà peu. Pour comparaison, dans une Naked, vous avez 1,3 g par fard). Dans cette nouvelle palette, vous avez 12,8 g au total, soit 0,4 g par fard, c'est-à-dire pas grand chose ! Mais le prix reste inchangé : 59 $ ! Vous payez donc le même prix pour moins de fards ! Je trouve ça scandaleux surtout qu'ils font ça de manière hyper sournoise... Franchement, ça me déçoit vachement... 

Ensuite, dans l'ancienne Mega Pro, vous aviez une base à paupière qui était offerte. Dans la nouvelle : rien, nada, zilch. Encore une fois, je trouve ça vraiment limite. De un, c'est pas très commercial et de deux, ça ne fait vraiment pas palette de Noël. Or, c'est quand même comme ça qu'il la markete et une palette de Noël sans bonus à côté, ce n'en est pas vraiment une. Encore déçue de ce côté là. 

Donc en gros : payer plus cher pour moins de fards et rien à côté. Je ne sais pas qui est en charge du service client, mais franchement, ça craint. 

Les choses qui m'énervent étant dites... C'est quand même une excellente palette. 

Le packaging reste inchangé : super fin, léger et élégant. Il y a également un grand miroir à l'intérieur. Cette année, les couleurs sont bleu et argent ce qui contraste joliment avec celle de l'année dernière dans les tons Bordeaux et or. Bref, je valide le packaging : efficace et élégant de classicisme, je n'en demande pas plus. 

Maintenant pour les fards : vous avez, logiquement, un bon équilibre entre les mats et les irisées puisqu'il y en a 16 de chaque. Les amoureuses des mats seront contentes. Ensuite pour la pigmentation : elle est excellente, comme c'est généralement le cas chez Lorac. Les fards sont un peu poudreux (encore une fois, du classique pour Lorac), mais rien de bien méchant et cela ne me dérange pas du tout. 

La texture des fards est également excellente : très crémeuse comme à l'habitude des fards Lorac. Les mats et les irisés sont très bien réussis de ce côté là. 

Maintenant pour l'harmonie des couleurs : je trouve cette palette bien plus équilibrée que la précédente qui était beaucoup dans les tons roses, prune, Bordeaux, violets, etc. Cela ne me déplaisait pas du tout car ce sont mes couleurs préférées à porter, mais je conçois parfaitement que ce ne soit pas du goût de tout le monde ! Cette palette-ci, est donc, à mon sens, plus généraliste et pourra donc plaire à plus de monde. 

Vous avez vraiment un peu de tout : des marron, des orangés, des violets, du rose, du prune, du doré, du cuivré, mais également une pointe de couleur avec du bleu et du vert. Globalement, donc, même si elle est plus diverse que son aînée, cela reste une palette de neutres ! Si vous aimez les couleurs chatoyantes, ce ne sera pas pour vous (tournez-vous plutôt vers la Vice 4 qui vous conviendra mieux, je pense). Il y a un fard en répétition : le fard Black qui se trouve quasiment dans toutes les palettes Lorac. 

Son seul défaut est exactement le même que l'année dernière : trop de teintes trop claires (qui ne conviendront qu'aux femmes à la peau pâle) et qui finissent un peu par se ressembler et des couleurs foncées pas assez diversifiées. En teintes foncées, nous avons ici un vert foncé, un noir, un bleu pas assez foncé et un noir légèrement vert. Bof bof... J'attends toujours un beau bleu marine, un violet pétant ou un marron glacé. 

Sur l'ensemble, ce n'est pas très grave car j'arrive tout de même à me faire de jolis maquillages avec cette palette, mais cela mérite quand même d'être noté pour essayer d'être le plus objective possible dans ma revue. 

En gros donc, j'adore cette palette ! Je trouve les couleurs magnifiques et en plus les fards sont techniquement très réussis. Le packaging est épuré et pratique. Il ne m'en faut pas plus pour être heureuse. 

Pour le moment cette palette gagne de loin la compétition de la palette de Noël la plus réussie, notamment grâce à la qualité homogène de ses fards, mais aussi à la quantité proposée : avec 32 fards, on peut vraiment tout faire. Et en plus de tout cela, c'est une palette très facile d'utilisation : c'est limite si le maquillage ne se fait pas tout seul, les couleurs vont parfaitement ensemble, elle se suffit entièrement à elle-même et je ne dois pas passer 15 minutes à réfléchir le matin ou à essayer de faire fonctionner les fards de manière correcte. 

Vraiment, vraiment une excellente palette à tous niveaux, parfaite pour les fêtes ou en cadeau de Noël. 

LES FARDS
Première rangée (mats)
Porcelain est un beige mat.
Custard est un jaune pâle mat.
Tawny est un fauve orangé mat.
Burlap est un camel mat.
Melon est un orange pâle mat.
Tangerine est un mandarine mat.
Saddle est un marron mat.
Forest est un vert foncé mat. 
(De gauche à droite : Porcelain, Custard, Tawny & Burlap)
(De gauche à droite : Melon, Tangerine, Saddle & Forest). 
(De gauche à droite : Porcelain, Custard, Tawny, Burlap, Melon, Tangerine, Saddle & Forest)

Deuxième rangée (mats)
Bisque est un beige mat.
Lavender est un lavande mat.
Purple est un violet mat tirant sur le bleu.
Sorbet est un rose pâle.
Goji est un prune rose mat.
Cabernet est un Bordeaux mat.
Ash est un gris violet mat.
Black est un noir mat. 
(De gauche à droite : Bisque, Lavender, Purple & Sorbet)
(De gauche à droite : Goji, Cabernet, Ash & Black)
(De gauche à droite : Bisque, Lavender, Purple, Sorbet, Goji, Cabernet, Ash & Black )

Troisième rangée (irisés)
Sugar est un beige irisé.
Chiffon est un rose irisé.
Prosecco est un beige rosé irisé.
Soft Plum est un vieux rose irisé.
Cinnamon est un marron cuivré irisé. 
Sandstone est un taupe irisé.
Gunmetal est un gris irisé.
Blue Quartz est un bleu cobalt irisé.
(De gauche à droite : Sugar, Chiffon, Prosecco & Soft Plum)
(De gauche à droite : Cinnamon, Sandstone, Gunmetal & Blue Quartz)
(De gauche à droite : SugarChiffonProseccoSoft Plum, CinnamonSandstoneGunmetal & Blue Quartz)

Quatrième rangée (irisés)
Moonlight est un or pâle irisé.
Seashell est un beige rosé irisé.
Peony est un rose irisé. 
Dark Sienna est un marron foncé irisé tirant sur le rouge. 
Penny est un or bronze irisé.
Olivine est un or antique irisé, tirant sur le vert. 
Gold Leaf est un doré irisé.
Black Ivy est un vert foncé aux paillettes dorées (qui apparaît noir). 
(De gauche à droite : Moonlight, Seashell, Peony & Dark Sienna)
(De gauche à droite : Penny, Olivine, Gold Leaf & Black Ivy)
(De gauche à droite : MoonlightSeashellPeony, Dark Sienna, PennyOlivineGold Leaf & Black Ivy)

CONCLUSION

Je suis très très heureuse de cette palette ! Je la trouve sublime ! J'aime tous les fards et ils sont d'une excellente qualité à tous les niveaux : texture, pigmentation, application, facilité d'utilisation, etc. 

Bref, une palette de rêve ! Avec 32 fards, on peut faire une tonne de choses et j'apprécie cette polyvalence. J'ai pu faire des maquillages magnifiques en un rien de temps et tous aussi différents les uns que les autres. 

C'est LA palette de Noël à coup sûr, même si le packaging n'est pas très festif, je vous l'accorde. 

En gros : un très joli cadeau à faire pour soi ou pour les autres si on a les moyens de se la procurer. Personnellement, j'en suis ravie. 

Ma note : 18/20

Et vous ? Vous en pensez quoi de cette palette ? Mieux ou moins bien que celle de l'année passée? Elle vous dit ou pas du tout ? Dites-moi tout. :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire